Misc • ☕ 4 minutes de lecture

Indépendance, 1 an après !

Première année d’indépendance et donc petit bilan sur l’année écoulée et mes ressentis, en toute transparence bien entendu (oui il y’aura des chiffres 🤑, et non, je ne suis pas encore riche).

Je me suis lancé dans l’aventure afin de changer d’air, de tenter quelque chose de différent et de voir si j’en étais capable. Pour vous la faire courte, le bilan est majoritairement positif.

Majoritairement ? Oui car un petit village d’irréductibles Gaulois … Pardon, je m’emporte.

Les chiffres

Commençons par un petit bilan comptable ! Voici mon chiffre d’affaire entre le 1er Octobre 2019 et le 1er Octobre 2020. Ici, il s’agit de l’argent que j’ai effectivement encaissé au cours des différents mois (en général, je suis payé un mois après la date de facture).

CA encaissé sur ma première année d’indépendance

Ce qui représente au total 32 345,00€. Sur ce total, j’ai, à ce jour, payé 873,00€ de cotisations sociales (bénéficiant de l’ACRE qui réduit considérablement mes cotisations pour le moment et n’oublions pas que ce chiffre n’intègre pas les cotisations du 3ème trimestre 2020 qui va faire mal 😱) ce qui me fait donc 32 345,00€ - 873,00€ = 31 472,00€ dans les poches. Enfin pas tout à fait, si on déduit ma mutuelle chez Alan (au passage ❤️) et mes impôts, il me reste au final moins. En ce qui concerne les impôts, j’y verrai plus clair l’année prochaine étant donné que 2019 fût courte pour mon activité (seulement 3 mois), le reste étant du salariat traditionnel.

On voit que mon activité est en dent de scie, voyons donc un peu ce qui s’est passé durant cette année !

La chronologie

Fin 2019

Le 1er Octobre 2019, je suis donc micro-entrepreneur, j’avais fais la démarche pour l’immatriculation durant le mois de Juillet, j’étais fin prêt !

Je commence par mettre à jour mon site internet pour refléter ma nouvelle situation, je réalise des cartes de visite en accord avec cette identité graphique et me crée des profils sur Malt et Comet, des plateformes permettant de mettre en relation des freelances et des porteurs de missions (au final je n’aurai que très peu de sollicitations sur ces plateformes durant l’année).

Mes cartes de visite

En me lançant j’avais déjà quelques pistes de missions qui se sont concrétisées par la suite sur la fin de l’année. Je réalise mes devis / factures avec Henrri et découvre les joies du site de l’URSSAF pour déclarer mon CA et payer mes cotisations (on sent le manque de moyens sur ce genre d’outil …).

Début 2020

Début 2020, c’est tout de suite plus calme, le doute s’installe, vais-je trouver une mission ? L’argent ne tombe plus tous les mois, vais-je devoir attaquer mes économies ? Et si je n’étais pas fait pour ça ? Petit moment de solitude donc, j’en profite tout de même pour monter en compétences sur quelques technos qui me faisait de l’œil et je check régulièrement les offres sur les plateformes.

Je trouverai finalement une petite mission fin Février grâce à un ancien contact. A la fin de cette mission, on arrive en Mars et vous devinez la suite.

Malgré la situation, je ferais deux entretiens à distance, l’un pour une mission via Malt pour faire du React Native et la deuxième, via mon ancien employeur, pour faire du DDD en Typescript et du front en React, le tout communiquant en GraphQL avec un soupçon d’encadrement d’ équipe pour de la montée en compétences sur ces sujets.

Les réponses des deux entretiens sont positives mais suite à un problème logistique la première mission est donnée à un autre freelance et je peux alors accepter la deuxième, sachant que les deux m’intéressaient fortement dans tous les cas.

Avril jusque maintenant

Je commence donc en Avril, d’abord pour 3 mois puis renouvelé une fois, ce qui nous amène à aujourd’hui. Une partie en télétravail, une autre en présentiel, un bon compromis !

Pendant cette mission, j’ai aussi pu prendre contact avec le CESI de manière à pouvoir dispenser des formations, et bonne nouvelle, en Janvier 2021, j’animerai une formation sur du .Net (ASP.Net Core / Blazor) pendant une semaine ! D’autres interventions sont prévues mais rien de signé pour le moment 😊.

Et donc

Une première année pleine de rebondissements, quelques doutes, des revenus qui me permettent de vivre correctement, et un confort de vie que je ne boude pas, ça fait du bien !

Je me rends compte à quel point il est difficile de faire un devis clair et détaillé qui a du sens, de bien comprendre les besoins et de vulgariser mais qu’est ce que ça fait du bien d’être aussi proche du client final !

J’ai pu avoir du temps pour réaliser quelques projets personnels, tenter d’apporter ma pierre à l’édifice pour un web plus respectueux et je compte bien continuer 💪, qu’est ce que ça fait du bien !

Je vais pouvoir proposer des formations, qui se trouve être une activité que j’apprécie particulièrement et avoir du temps pour les préparer, qu’est ce que ça fait du bien !

Vous l’aurez compris, je me suis au final assez peu ennuyé et j’aborde cette deuxième année d’entrepreneuriat plus sereinement avec pleins de projets dans mes cartons qu’il va falloir concrétiser 🎉 !